Genu varum : causes, symptomes et traitements

0
66
Genu varum : causes, symptomes et traitements

Nous ne sommes pas tous égaux, physiquement parlant. Preuve en sont les différentes affections dont on peut souffrir dès le plus jeune âge. Bien sûr, nous avons la chance de vivre dans un pays dans lequel la médecine fait des progrès années après années et où, par conséquent, de nombreux patients se font soigner sans problème pas leurs médecins. C’est le cas des personnes chez qui l’on diagnostique à la naissance un trouble orthostatique des membres inférieurs appelé genu varum. On connaît cette déformation depuis de longues années et, petit à petit, on a réussi à mettre au point des solutions satisfaisantes.

Genu varum (ou genu valgum) : c’est quoi ?

Il existe différentes pathologies qui peuvent toucher les membres inférieurs du corps humain, en particulier pour ce qui concerne le genou. Celles dont nous traiterons ici sont le genu varum et le genu valgum.

Qu’est-ce que le genu valgum ?

On parle de genu valgum quand une personne présente un axe de la jambe orienté vers l’intérieur. C’est pour cette raison que l’on parle traditionnellement de « genoux en croix ». La forme des jambes d’une personne souffrant de genu valgum est en effet celle d’un X, les genoux ayant tendance à s’approcher l’un de l’autre de manière anormale.

Qu’est-ce que le genu varum ?

A l’inverse, dans un cas de genu varum, les genoux du patient sont plus écartés l’un de l’autre que chez une personne normale. Les humains sont nombreux à avoir un genu varum lorsqu’ils sont enfants, en particulier avant d’apprendre à marcher. On parle alors de « genoux arqués » et ceux-ci ont tendance à ne plus se manifester une fois que le petit a commencé à marcher sur ses deux pieds. En revanche, quand ce n’est pas le cas, le genu varum devient, aux yeux de la médecine, une pathologie et il faut en conséquence le corriger.

Quelles sont les causes du genu varum ?

Comme dans de nombreux cas en médecine, avant de comprendre comment on peut traiter une pathologie, on se pose la question de ses causes. En ce qui concerne le genu varum, les origines de cette écartement anormal des genoux peut provenir :

  • d’une carence en vitamine D
  • d’une pathologie appelée « maladie de Marfan »
  • de la “maladie des os de verre” ou ostéogenèse imparfaite
  • d’un défaut lors de la croissance de l’os du tibia, que les médecins appellent “maladie de Blount”

Quels sont les symptomes du genu varum ?

Si l’on sait à quoi peut être dû un genu varum, il est important de connaître ses effets sur le corps humain. Nous avons déjà défini cette pathologie comme étant un trouble orthostatique des genoux, mais quels sont ses autres symptômes ?

Il s’agit principalement du fait que les genoux ne peuvent pas se toucher, mais aussi une sensation de brulure au genou. Or, cela entraîne un réflexe, qui est le fait d’utiliser principalement l’extérieur du pied pour marcher. Or, cela n’est pas sans conséquences, puisque la personne qui a un genu varum peut subir :

  1. une douleur derrière le genou,
  2. des douleurs dans tous les membres inférieurs,
  3. des problèmes aux pieds.

Or, au fil des années, une personne souffrant de genu varum peut aussi avoir des déformations du genou, du tibia, des os du pied, etc.

Solutions et traitements : comment corriger un genu varum ?

Alors comment traiter le genu varum, afin que ses conséquences ne soient pas désastreuses pour les membres inférieurs de la personne qui en est atteinte ? Avant de penser à des solutions médicamenteuses ou encore à une chirurgie du genou, qui peut être délicate et avoir elle aussi des conséquences, il est important de faire pratiquer un bilan podologique complet.

C’est en effet grâce à cet examen que l’on en saura plus sur la forme exacte de genu varum dont on est victime. Il s’agit avant tout de vérifier quelle est la posture du patient – d’où le terme de “bilan postural”. C’est grâce à cela que l’on peut voir le degré de genu varum. Parfois, suite à ce bilan podologique, le médecin prescrit des semelles orthopédiques. Elles ont pour fonction de corriger le problème en valgisant l’arrière des pieds de la personne. Elle est ainsi soulagée, l’ensemble du pied étant sollicité lors de la marche. Les douleurs peuvent ainsi disparaître graduellement.