Sensation de brûlure au genou, que faire ?

SantéDouleurSensation de brûlure au genou, que faire ?
spot_img

Une sensation de brûlure au genou n’est pas anodine et doit être prise au sérieux ! Le genou est l’articulation la plus sollicitée du corps humain, c’est donc la plus exposée à l’arthrose et aux traumatismes comme les entorses ou fractures. S’ensuivent douleur et inflammation, causant cette sensation de brûlure très désagréable. Quelles sont les solutions pour la soulager ? Nos conseils dans cet article.

Quelles sont les causes d’une sensation de brûlure au genou ?

Pour pouvoir envisager un traitement, commençons par lister les causes possibles de cette sensation de brûlure au genou.

Localisez la sensation de brûlure au genou

En localisant la zone où vous ressentez la brûlure, il sera beaucoup plus facile d’en déterminer la cause :

  • Sur le devant du genou : la brûlure est souvent provoqué par une tendinite, la chondromalacie, une bursite, le syndrome de douleur fémoro-patellaire (PFPS) ou encore une arthrite.
  • Sur un côté du genou : il s’agit souvent du syndrome ilio-tibial de friction.
  • Derrière le genou : la sensation de brûlure peut être provoquée par une déchirure ligamentaire, une déchirure du cartilage, une arthrose ou un excès d’utilisation.

Les différentes causes de brûlure

Il existe de nombreuses causes pouvant entraîner une sensation de brûlure au genou, dont voici les principales :

Une chondromalacie

Aussi appelée genou du coureur, la chondromalacie est souvent la conséquence d’un effort accru, entraînant la détérioration du cartilage sous la rotule. Elle ne concerne évidemment pas que les coureurs et est souvent observée auprès des cyclistes, des skieurs et des footballeurs. La sensation de brûlure commence souvent légère et s’intensifie lorsque le genou est plié.

Une tendinite rotulienne

Elle est la cause d’une inflammation du tendon mis à rude épreuve par les activités sportives intenses. Elle peut aussi résulter d’un mouvement trop brusque ou d’un geste répété, notamment lors d’activités manuelles où le port de charge nécessite des flexions et des extensions répétées.

Une bursite

Cette inflammation est appelée bursite, car elle se caractérise par une inflammation au niveau des bourses séreuses. Ces bourses emplies de liquide synovial servent de coussins entre deux tendons. La bursite est la conséquence de frottements ou de microtraumatismes du genou. Les bourses séreuses s’enflamment et produisent alors beaucoup trop de liquide, entraînant une tumeur douloureuse.

Une arthrite

Il existe de nombreuses causes pouvant provoquer l’arthrite et elle touche énormément de monde, environ 600 000 personnes souffrent de polyarthrite rhumatoïde. Elle provoque des inflammations très douloureuses, notamment au repos, et un gonflement du genou qui devient handicapant.

le syndrome de douleur fémoro-patellaire

Également appelé syndrome rotulien, il touche aussi bien les sportifs que les femmes qui portent des talons hauts ou une personne restée longtemps assise (on parle alors de « signe du cinéma » ou « du canapé »). Craquements fréquents, impression que la rotule se déboîte, sensation de brûlure et douleur plus ou moins intense accompagnent ce syndrome.

Le syndrome ilio-tibial de friction

Connu également sous le terme de syndrome de l’essuie-glace, il est la deuxième blessure la plus fréquente chez les coureurs. Il se caractérise par de vives douleurs partant du genou et se prolongeant dans la cuisse et une inflammation du tendon.

La lésion méniscale

Très fréquente, elle entraîne une sensation de brûlure au genou, des douleurs, des blocages et des gonflements. Les ménisques de l’articulation peuvent s’abimer suite à un traumatisme violent ou des microtraumatismes répétés. Le vieillissement naturel du ménisque peut également en être la cause et amène souvent à de l’arthrose.

La lésion du ligament croisé

Elle est souvent la cause d’une entorse au genou et est fréquente chez l’enfant et le jeune adolescent. Elle s’accompagne de vives douleurs et d’un épanchement du genou et finit par entraîner des blocages de l’articulation.

L’arthrose

L’arthrose du genou est une maladie très invalidante qui détériore le cartilage de l’articulation. La sensation de brûlure au genou n’est pas à proprement due à l’arthrose, car le cartilage est innervé, mais résulte de l’atteinte de l’articulation qui ne peut plus glisser naturellement.

L’hypertension

Une brûlure aux genoux est un des symptômes fréquents d’une maladie liée à la tension artérielle. Ce type de douleur est commun aux personnes sujettes à une hypertension.

Quels sont les symptômes d’un problème au genou ?

Une sensation de brûlure au genou peut être combinée à d’autres pathologies. Néanmoins, si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est recommandé de consulter votre médecin dès lors que la douleur semble sévère et que la brûlure semble persister plusieurs jours :

  • Des douleurs accrues durant la nuit.
  • Une brûlure à intensité variable.
  • Un gonflement sur le genou.
  • Un saignement sur le genou ou dans l’articulation (épanchement).

Comment faire baisser l’inflammation du genou ?

La douleur au genou, également appelé gonalgie, lorsqu’elle est bénigne, va disparaître avec un peu de repos. Voici quelques pistes pour soulager votre articulation et atténuer la sensation de brûlure au genou :

  • À la maison

En plus du repos, vous pouvez appliquer une poche de glace sur votre genou pendant 15 minutes. Cela va réduire l’inflammation et diminuer la douleur. Posez une compresse sur votre genou et enveloppez-le d’un bandage compressif. Vous pouvez également surélever votre genou pour faciliter la circulation du sang.

  • Les exercices thérapeutiques

Votre médecin peut vous prescrire des thérapies physiques, comme de la kinésithérapie. Les exercices de renforcement des muscles, associés à de la physiothérapie (ultrasons, électrothérapie, etc.) et des massages sont particulièrement recommandés, notamment en cas de tendinite rotulienne.

  • Les médicaments

Les douleurs comme les brûlures peuvent être soulagées avec des antalgiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Pour un problème plus grave, il est possible de subir une injection de stéroïde dans le genou.

  • La chirurgie

Pour corriger un problème grave au genou, il est possible que le médecin préconise une solution chirurgicale. Il vous fera passer des radiographies ou une IRM pour déterminer la cause exacte de votre problème au genou. Certains cas peuvent nécessiter une transplantation ou un greffe de cartilage, voire la pose d’une prothèse de genou. 

Source : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/gonalgie/definition-symptomes-causes