COVID19 et confinement, pourquoi j’ai une baisse de libido ?

Lifestyle et Pratique Sexualité COVID19 et confinement, pourquoi j'ai une baisse de libido ?

Comme beaucoup de couples, avez-vous remarqué une importante baisse de libido en cette période de confinement ? Sachez que cela est loin d’être anormale et encore moins définitif. C’est d’ailleurs ce que tentent d’expliquer certains professionnels pour calmer ceux qui se retrouvent dans le cas.

COVID-19 et confinement : comment expliquer la baisse de libido ?

Depuis le mois de mars, vous êtes en confinement comme tout le monde. Vous avez certainement pensé que le fait de passer ces moments en couple pourrait rendre la situation plus agréable. Vous vous étiez certainement préparé à faire l’amour la plupart du temps, et même en dehors de vos week-ends. Mais le manque de libido a tout changé entre vous.

Lautrédou Florence, auteur du livre « l’Amour, le vrai » et spécialisée en psychanalyse rassure qu’il s’agit d’un phénomène normal. Le professionnel affirme que ce genre de trouble n’a rien d’un trouble sexuel. Elle explique qu’au contraire, c’est l’intensité de vie menée par chaque individu qui détermine sa libido.  Tous les phénomènes qui se produisent dans l’environnement, autour de vous, sont autant de facteurs qui ont un impact considérable sur votre libido. Il s’agit tout simplement d’une pulsion (de vie). Avec la situation actuelle, le confinement fait que vous avez très peu de ressourcements (extérieur), ce qui entraîne le blocage de la pulsion de vie. Et donc une diminution de la libido.

La psychanalyste indique également que la variété est ce qui nourrit le désir. Ce dernier à besoin d’un équilibre entre votre vie extérieure et votre vie intérieure. Avant la pandémie, vos journées étaient généralement chargées avec le travail, des échanges, de l’action, etc. Et dès votre retour du service le soir, vous ressentez une envie de douceur, d’intimité ainsi que de plaisir. Le fait de se retrouver en confinement bouleverse cet équilibre.

Le travail, l’angoisse et le sexe : un mélange qui peut expliquer la baisse de libido

Le confinement provoque une modification de votre espace intérieur. Étant confiné, l’espace dans lequel vous étiez habitué à faire l’amour, à passer des moments paisibles ensemble, loin du stress du travail devient en quelque sorte votre lieu de travail.

Florence Lautrédou explique qu’il est tout à fait normal que le stress lié au travail puisse entraîner le manque de désir sexuel. Par ailleurs, l’angoisse d’être infecté par le virus n’arrange pas les choses. Vous craignez d’être malade et de, peut-être, en mourir. L’avenir est totalement incertain. Votre esprit est entièrement submergé par le stress et la négativité. Deux éléments qui, comme vous le savez, ne sont en rien favorable à la sexualité.

Le professionnel rappel encore que la monotonie et la routine au sein d’un couple ne provoque pas le désir sexuel. En résumé, le fait d’être confiné vous prive de vos libertés et vous ne vous sentez plus vraiment vivant.

Comment faire face à la baisse de libido causée par le confinement ?

À présent que vous avez la certitude que vous n’êtes en rien responsable de ce phénomène, vous vous demandez sans doute comment en arriver à bout ! Isabelle Braun-Lestrat, psychologue et sexologue, explique que chacun réagit différemment face à ce phénomène.

Si le confinement fait baisser la libido chez certains, cela n’est tout simplement pas le cas chez d’autres. La sexologue préconise l’accompagnement d’un professionnel par une télé consultation. Il vous suffit d’entrer en contact avec un thérapeute en ligne. Celui-ci mettra en place un processus pour vous aider à surmonter très vite ce problème.

Elle explique aussi qu’il est important de ne rien forcer. Il ne faudrait pas que vous vous mettiez en tête que votre partenaire ne s’intéresse plus à vous. Car, comme vous avez dû le comprendre, le phénomène est normal.

Florence Lautrédou prodigue également quelques conseils pour vous aider à surmonter la situation. Elle affirme que le fait de ne pas avoir de relation sexuelle pendant plus de six semaines n’est pas encore grave. Vous devez donc laisser les choses se faire d’elles-mêmes.

Elle déconseille vivement de programmer un temps pour passer à l’acte. Si cela se solde par un échec, il se peut que le stress que vous subissiez augmente. En revanche, la psychanalyste conseille de passer beaucoup de bons moments à deux. Vous pouvez choisir de mettre un film romantique ou drôle histoire de vous amuser afin de dégager un peu la tension. Mettre une bonne musique et danser représente aussi une bonne idée pour se détendre en s’amusant avec son partenaire.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/strategie_nationale_sante_sexuelle.pdf