La première étape consiste à proposer la connaissance de soi. L’important, c’est que nous prenons conscience que lorsque nous ne surmontons pas une rupture, notre identification est limitée et nous manquons de maturité émotionnelle. N’insistez pas sur la compétition, vous n’avez pas besoin d’être le meilleur. Il suffit que vous soyez responsable de votre vie, c’est-à-dire que vous commenciez à prendre conscience de qui vous êtes et de ce que vous voulez. Acceptez vos erreurs et apprenez d’elles. Il n’y a pas d’autre moyen d’apprendre. Rappelez-vous que vous n’atteindrez votre épanouissement personnel que lorsque vous pourrez décider de l’orientation de votre vie. Tu trouveras la liberté d’être toi-même. Ce n’est qu’alors que nous mettrons de l’amour dans tout ce que nous faisons et que nous pourrons partager notre beauté aussi intensément que nous le ressentiront.

Ce qu’il faut faire

Si une relation se termine, acceptez que c’est fini, ne vous en faites pas pour autant. C’est un cycle qui est terminé, une étape qui a expiré. Gardez à l’esprit que plus votre douleur est grande, moins votre estime de soi est saine, plus votre ego est grand, moins vous êtes libre, et moins vous êtes capable d’aimer. Rien n’est permanent. Quand une personne s’en va, c’est le signe qu’elle n’a plus besoin l’une de l’autre. C’est l’occasion de découvrir ce qui ne va pas chez nous et de nous réconcilier avec nous-mêmes. C’est l’occasion d’apprendre à marcher tout seul. Que cela fasse partie d’un détachement volontaire : en lâchant son partenaire, on lâche son ego.

Cet article est purement informatif, dans Psychology-Online nous n’avons pas le pouvoir de faire un diagnostic ou de recommander un traitement. Nous vous invitons à consulter un psychologue pour traiter votre cas particulier.

Nos articles en relations

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here