Comment soulager une contracture musculaire ?

0
63
Comment soulager une contracture musculaire ?

Conséquence d’une contraction involontaire d’un muscle, la contracture musculaire est longue et douloureuse. Si le repos reste le remède principal pour soulager une contracture musculaire, il existe aussi des solutions naturelles pour accélérer la reprise.

La contracture musculaire en bref

En règle générale, une contracture musculaire est la conséquence d’une trop forte sollicitation d’un muscle. Fréquente chez les sportifs, cette contraction du muscle est principalement due à un manque d’échauffement ou d’étirements, à une mauvaise hydratation ou encore à une alimentation pauvre en vitamines et minéraux essentiels. Elle peut aussi être la conséquence d’une maladie infectieuse telle que la méningite, la péritonite ou le tétanos.

Concrètement, une contracture fait suite à un effort physique intense. Pour se protéger d’un éventuel traumatisme, le muscle se contracte et oblige le sportif à cesser son activité. On parle alors de contraction réflexe de protection.

Si les contractures ressemblent fortement aux crampes musculaires, elles se différencient par sa durée. Les douleurs musculaires sont toutes aussi fortes, mais si la crampe est brève, une contracture peut durer entre 5 et 10 jours.

Ces contractions musculaires impactent essentiellement les muscles des membres inférieurs (mollet et cuisses), les muscles des fesses, les muscles dorsaux (lumbago) et les muscles du cou (torticolis). Par contre, à la différence des courbatures, d’une déchirure musculaire ou d’un claquage, la contracture ne présente ni symptômes inflammatoires ni lésions musculaires.

Les symptômes d’une contracture musculaire

Généralement, la douleur musculaire d’une contraction apparaît après l’activité sportive. Le muscle contracté devient raide et dur au toucher. La palpation de la zone touchée est également douloureuse. Douleur qui s’intensifie à chaque mouvement et étirement. Des élancements, des engourdissements et des fourmillements peuvent aussi accompagner la raideur musculaire.

Les conséquences d’une contracture musculaire

Une contracture musculaire est une pathologie bénigne, mais elle peut être fortement handicapante. Pendant quelques jours, la personne concernée doit cesser toute activité physique et les manifestations douloureuses sont particulièrement éprouvantes.

C’est d’ailleurs pour éviter de tels épisodes douloureux qu’il est fortement recommandé de bien s’échauffer avant toute pratique sportive. Pensez également à bien vous hydrater et à privilégier une alimentation riche en fer, en magnésium, en potassium et en calcium. Évitez aussi de trop solliciter vos muscles et ne négligez pas les temps de récupération entre les entraînements.

Quelles solutions pour soulager une contracture musculaire ?

Le repos est bien entendu le remède principal pour détendre les muscles endoloris. Par contre, pour soulager la douleur, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Soulager les douleurs musculaires avec du chaud

Les vertus de la chaleur sont parfaites pour décontracter les muscles tendus. Douche ou bain chaud, patch chauffant, compresse chauffante, crèmes chauffantes, bouillotte… La chaleur va rétablir une bonne circulation sanguine dans les tissus et permettre une meilleure récupération des muscles.

Les huiles essentielles pour apaiser les muscles contractés

En synergie avec le chaud, les huiles essentielles font des miracles sur les douleurs musculaires. Si elles sont particulièrement efficaces pour une contraction musculaire, ces remèdes naturels soulageront également courbatures, crampes, élongations et tendinite.

Voici 3 huiles essentielles à utiliser absolument en cas de contractures musculaires.

  • L’huile essentielle (HE) de Gaulthérie couchée : ses propriétés anti-inflammatoires, antispasmodiques et rubéfiantes (effet chauffant) font de cette huile essentielle le décontractant musculaire naturel numéro 1.
  • L’huile essentielle de Lavande vraie : ses vertus apaisantes et anti-inflammatoires vont apaiser les muscles contractés rapidement. Quelques gouttes ajoutées à votre bain chaud chasseront en plus vos tensions musculaires.
  • L’huile essentielle de Menthe poivrée : puissant antalgique, cette huile essentielle possède aussi des bienfaits anesthésiants. Associée à l’HE de gaulthérie, le duo serait même plus efficace d’un médicament anti-inflammatoire.

Recommandations : si l’HE de lavande vraie présente peu de contre-indications, ce n’est pas le cas des deux autres. Vérifiez bien les consignes avant utilisation et demandez toujours un avis médical au préalable.

Les décontractants musculaires pour lutter contre la douleur

Des décontracturants musculaires, appelés également myorelaxants peuvent être prescrits si les douleurs sont trop intenses. Leurs propriétés myorelaxantes vont aussi contribuer à détendre les fibres musculaires et vous aider à retrouver une activité physique plus rapidement.

Étirer doucement le muscle pour le détendre

Dès que la douleur s’atténue, effectuez des étirements doux. Ils vont permettre d’allonger le muscle et accélérer le processus de guérison. Par contre, ne forcez pas sur votre muscle au risque d’aggraver la contraction.

Pour conclure : bien qu’elle soit sans gravité, une contraction musculaire n’en reste pas moins désagréable. Fort heureusement, ces traitements naturels permettront de soulager votre contracture rapidement. Alors, n’hésitez pas à pratiquer des massages thérapeutiques sur la zone douloureuse et pensez à prendre soin de votre corps au quotidien !