Comment soulager les douleurs dorsales d’une grossesse

0
86
Comment soulager les douleurs dorsales d'une grossesse

Comment soulager les douleurs dorsales d’une grossesse

Lors d’une grossesse, le corps subit de profonds changements. Ceux-ci concernent aussi bien les modifications hormonales que physiques. La grossesse est une expérience qui mène le corps à des chamboulements et met tout l’organisme à rude épreuve.

Si les douleurs ne doivent jamais être qualifiées de  « normales”, il est courant que des femmes enceintes souffrent de maux de dos. Heureusement, il existe des méthodes faciles et relaxantes pour détendre son corps et vivre sa grossesse le plus sereinement et confortablement possible.

Les causes des douleurs dorsales prénatales

Les causes des douleurs dorsales prénatales

Près de 50% des femmes enceintes ressentent des douleurs dorsales durant leurs grossesses. Bien que courantes, ces douleurs ne doivent pas être sous-estimées et doivent être traitées pour éviter de s’aggraver et causer des blessures plus profondes à la mère.

L’augmentation du volume du ventre

À cause du développement du bébé dans le ventre de la maman, celui-ci grossit et augmente de poids et de volume. Or, ce changement majeur dans le physique de la maman entraîne souvent un déplacement du centre de gravité vers l’avant.

Ce changement s’accompagne d’une habitude répandue de courber le bas du dos pour compenser et retrouver un équilibre. Or, cette position – bas du dos courbé et ventre projeté en avant-  nommée hyperlordose lombaire augmente considérablement la pression effectuée sur les vertèbres qui finissent par s’enflammer, créant ainsi des douleurs dorsales.

Une plus grande flexibilité articulaire

Avec la grossesse, la femme enceinte libère des hormones destinées à augmenter la flexibilité articulaire. Si cette flexibilité est particulièrement utile à l’accouchement, elle rend également les articulations plus sensibles et moins stables favorisant les douleurs.

Soulager les douleurs dorsales avec un massage prénatal

Soulager les douleurs dorsales avec un massage prénatal

Parmi les solutions naturelles pour soulager les douleurs dorsales, le massage prénatal est certainement le plus recommandé.

En effet, s’il est sans danger pour toutes les femmes menant une grossesse sans complications, le massage prénatal est fortement recommandé puisqu’il s’agit d’un soin doux et sans risque d’intolérance comme les médicaments. En plus de cela, le massage prénatal est aujourd’hui fortement répandu. Il est tout aussi facile de trouver un massage sur Quimper qu’à Bordeaux ou Lille.

Des muscles détendus

Par une action mécanique qui agit sur les muscles profonds, le massage prénatal permet de soulager les zones endolories. Le massage favorise l’étirement et la relaxation du muscle, qui réduit la tension subie par celui-ci tout au long de la journée à cause de la grossesse.

Une sécrétion d’hormones du plaisir

Le massage réduit également la douleur par d’autres actions. En effet, celui-ci agit directement sur le cerveau et favorise la libération d’ocytocine et d’endorphine, communément appelées hormones du bonheur.

Ces hormones agissent comme des antalgiques en inhibant les récepteurs de la douleur. En plus de cela, l’endorphine a l’effet de la morphine et procure une sensation de relaxation et de bien-être qui dure jusqu’à 6 heures après le massage prénatal.

Quand et par qui se faire masser lors de sa grossesse ?

Quand et par qui se faire masser lors de sa grossesse ?

Comme toute action effectuée lorsqu’on est enceinte, le massage prénatal nécessite quelques précautions avant d’être effectué. En effet, celui-ci ne peut être prodigué par n’importe quel masseur et encore moins n’importe quand durant la grossesse.

Le massage prénatal, à partir du 2e trimestre

Le massage prénatal ne peut être effectué à tout moment durant la grossesse. En règle générale, une femme enceinte doit éviter ce type de massage les 4 premiers mois. Cette précaution est due au risque élevé de fausse couche durant le premier trimestre de grossesse.

Passé le premier trimestre, ce risque est considérablement réduit puisque le fœtus est bien accroché à la paroi utérine.

De même, le massage prénatal s’arrête généralement avant le début du 9e mois de grossesse. À l’approche de l’accouchement, le massage peut, par accident, provoquer des contractions qui vont déclencher l’accouchement du bébé.

Par qui se faire masser ?

Que ce soit en règle générale ou durant une grossesse, le massage n’est pas un acte anodin. Pour cette raison, il faut toujours se diriger vers un professionnel.

Pour un massage prénatal, une femme enceinte doit obligatoirement se tourner vers un massothérapeute certifié, spécialisé en massage prénatal. En effet, un massothérapeute confirmé connaît les zones sensibles et sait par exemple éviter les massages profonds des jambes pour limiter le risque de caillot sanguin.