Comment soigner un claquage rapidement ?

0
106

Le claquage prévient rarement et s’accompagne toujours d’une douleur et convalescence que l’on préfèrerait éviter. Découvrez-en davantage sur le sujet aujourd’hui : qu’est-ce qu’un claquage ? Comment soigner un claquage ? Comment prévenir le claquage ?

Qu’est-ce qu’un claquage ?

Le claquage (ou déchirure) est une lésion musculaire qui survient le plus communément après un effort trop intense pour la capacité d’un muscle. Plus profonde que la contracture ou l’élongation, le claquage est une rupture d’un nombre limité de fibres musculaires qui compose l’un de vos muscles. Ceci provoque alors un saignement et, par conséquent, un hématome. Ce type de déchirure entraine généralement une douleur intense et brutale dans le muscle. Soigner un claquage est alors évidemment indispensable.

N’importe quel muscle peut théoriquement subir un claquage même si les muscles les plus communément touchés sont les muscles ischio-jambiers et les quadriceps.

Qu’est-ce qu’un claquage ?
Source : Alexander Redl / unsplash

Comment le soigner ?

La façon de soigner un claquage sera primordiale afin de faire cesser le saignement rapidement, faire cicatriser correctement le muscle en plus d’éviter de provoquer de nouvelle lésion à l’avenir.

Pour cela, il est important dans un premier temps de soigner le claquage en agissant immédiatement après la déchirure :

  • Utiliser de la glace sur le muscle touché plusieurs fois par jour en premier traitement : cela apaisera votre douleur en plus de permettre de réduire l’inflammation. La chaleur, au contraire, aggraverait la situation ;
  • Mettre un bandage en compressant le muscle lésé : cela permettra de limiter l’hémorragie avec une compression du muscle ;
  • Élever le muscle si possible : permet de limiter le gonflement autour du claquage.

Attention, il est important d’éviter à tout prix de masser un muscle lésé récemment, cela risquerait d’aggraver la lésion ou d’accentuer l’hémorragie. Un massage pourra être préconisé par un médecin si le muscle est jugé suffisamment cicatrisé.

Soigner un claquage rapidement est néanmoins complexe. En effet, soigner un claquage est plutôt une affaire de temps et de repos même si l’immobilité forcée n’est pas la meilleure des solutions sur la durée pour une bonne cicatrisation. Pour soigner un claquage de la meilleure façon, nous vous recommandons de :

  • Laisser votre muscle au repos le jour où la lésion est survenue ;
  • Solliciter doucement votre muscle les jours suivant sans pratiquer d’activité physique ;
  • Commencer la rééducation progressive au bout d’une semaine.

Finalement, vous ne pourrez pratiquer à nouveau une activité sportive normalement qu’après un minimum de six semaines après la lésion. Nous vous conseillons de plus de consulter un professionnel de santé spécialiste pour obtenir un protocole adapté à votre lésion : c’est la meilleure solution pour soigner un claquage rapidement.

Comment prévenir le claquage ?

On dit souvent qu’il vaut mieux prévenir que guérir. Soigner un claquage n’est en effet pas une partie de plaisir, alors mieux vaut vous prévenir au maximum du claquage.

Prévenir le claquage se joue alors à deux niveaux : dans votre vie de tous les jours et pendant votre entraînement.

En effet, l’hygiène de vie joue un rôle essentiel dans la prévention d’un claquage. Il est ainsi important d’avoir une alimentation saine et équilibrée en plus de boire suffisamment d’eau au quotidien (au moins 1,5 L) et pendant le sport. Améliorer votre sommeil pour garantir un repos réparateur est également indispensable pour permettre à votre corps et vos muscles de se préserver. Enfin, chercher à se muscler de façon homogène sur votre corps vous permettra de ne pas solliciter inéquitablement certains muscles.

Comment prévenir le claquage ?

Mais le travail principal pour prévenir le claquage se jouera pendant votre séance de sport. Pour cela, il est indispensable d’encadrer toute activité physique d’une séance d’échauffement suffisamment longue et d’une session d’étirements après votre activité : vous prenez ainsi soin de vos muscles en les étirant en douceur avant et après l’effort. N’hésitez pas à insister sur les muscles majoritairement sollicités pendant votre séance (exemple : ischio-jambiers et quadriceps pour la course à pied).

Ensuite, il est important de réaliser les bons gestes pour limiter l’impact négatif sur vos muscles. Vous pourrez également prévenir une déchirure musculaire si vous avez un bon équipement comme ici. N’hésitez pas à consulter un professionnel (coach sportif) en cas de doute.

De plus, si vous ressentez une gêne musculaire inhabituelle, écoutez votre corps et n’hésitez pas à arrêter votre séance de sport. L’effort nous rend parfois sourd à ces signaux pourtant importants pour prévenir le claquage.

Enfin, en cas de blessure, n’essayez pas de reprendre votre activité sportive trop rapidement. Laisser son corps guérir est souvent plus utile que de forcer de façon trop précoce sur un muscle sorti de blessure.

Pour soigner un claquage, la rapidité est donc rarement de mise. Mais en adoptant les bons gestes, vous pourrez favoriser une bonne cicatrisation ainsi qu’une remise au sport dans de bonnes conditions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici