Comment se passe le remboursement pour les médecines alternatives ?

0
93
Comment se passe le remboursement pour les médecines alternatives ?
Source : shutterstock.com

Depuis quelques années, une autre nouvelle médecine s’oppose ou s’ajoute à la médecine conventionnelle développée durant le siècle dernier. Moins moléculaire et scientifique, celle-ci se base sur une écoute du corps, de l’esprit et des anciennes médecines traditionnelles. Aujourd’hui, près de 80% des Français posent un regard positif sur les médecines douces, et près de 70% indiquent l’avoir déjà utilisé.

Malgré cela, les médecines alternatives restent majoritairement non reconnues par l’état et ne le sont donc pas par la sécurité sociale. Quelques mutuelles offrent cependant des forfaits incluant les médecines douces ainsi que des taux de remboursements plus ou moins intéressants.

Quelles médecines alternatives sont remboursées par la mutuelle ?

De manière générale, l’État français ne reconnaît pas les médecines alternatives comme faisant partie du domaine médical. N’étant pas « admises doctoralement » ces pratiques ne font pas l’objet d’un remboursement de la sécurité sociale.

Seule l’efficacité de trois pratiques liées à la médecine alternative sont reconnues efficaces et font donc l’objet d’un remboursement de la sécurité sociale et des mutuelles sur base de convention, il s’agit de :

  • l’acupuncture
  • l’ostéopathie
  • l’homéopathie

Les autres médecines alternatives sont, quant à elles, uniquement prises en charge par les mutuelles, et cela, dépendamment de la médecine concernée et des conditions de votre complémentaire santé.

Les médecines alternatives concernent généralement : l’acupuncture, l’homéopathie, l’ostéopathie, la chiropractie, la sophrologie, l’étiopathie, la diététique, la réflexologie, l’hypnose, la thalassothérapie, la podologie et la naturopathie.

Quelles médecines alternatives sont remboursées par la mutuelle ?
Source : shutterstock.com

Comment savoir si ma mutuelle rembourse une médecine douce ?

Afin que la sécurité sociale ou la mutuelle prenne en charge les médecines alternatives, il faut que celles-ci fassent partie des trois pratiques remboursées par la sécurité sociale et qu’elles soient pratiquées par un médecin conventionné, le plus souvent un généraliste conventionné détenteur d’un diplôme d’État.

Dans ce cas-ci, la prise en charge de la sécurité sociale est alors de 70%. Le reste à charge peut être remboursé par la mutuelle, selon le forfait choisi.

Est-ce que ma mutuelle rembourse les médecines douces ?

Quasiment toutes les mutuelles comprennent des forfaits incluant les médecines douces. Cependant, toutes n’ont pas la même définition de ce terme.

Si les cures thermales sont considérées comme médecines douces et prises en charge par toutes les mutuelles, il est important de se pencher sur les différentes pratiques médicales alternatives que votre forfait comprend ou exclut.

Pour obtenir les meilleurs taux de remboursement, il faut se tourner vers une structure proposant ce type d’offre. Il s’agit le plus souvent des mutuelles moyennes ou supérieures.

Comment les mutuelles prennent en charge les médecines douces ?

Le remboursement quant à lui ne se fait pas sur une base de pourcentage de convention (étant donné que le praticien n’est pas reconnu par la sécurité sociale et non conventionné) mais par un forfait annuel ou par séance plafonnée pour tous types de soins incluant la médecine douce.

Certaines mutuelles peuvent par exemple prévoir un plafond de remboursement de 500 € par an, destiné à une liste de pratiques médicales éligible à ce remboursement.

D’autres vont instaurer un système par séance, indiquant un tarif de remboursement plafond par séance ainsi qu’un nombre de séances déterminé, au-delà duquel plus aucun remboursement ne sera versé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici