Comment se lancer facilement dans le zéro déchet ?

Lifestyle et Pratique Comment se lancer facilement dans le zéro déchet ?

Vouloir se lancer dans le zéro déchet est un projet ambitieux qui ne peut être qu’applaudi. En France, de plus en plus de personnes sont sensibles aux questions écologiques, et notamment à l’accumulation d’emballages plastiques inutiles qui finissent instantanément dans nos poubelles. Rappelons qu’en France, chaque habitant produit en moyenne 354 kilos d’ordures par an. Pour vous lancer facilement dans le zéro déchet, ou au moins essayer de les réduire, vous pouvez commencer par adopter quelques gestes simples que l’on va vous expliquer. Faites du bien à l’environnement, et à votre santé ! 

Le zéro déchet : c’est quoi ?

Le zéro déchet, on en entend beaucoup parler, mais l’expression peut faire peur : comment faire pour réduire à zéro sa quantité de déchets ? Est-ce vraiment possible de ne plus rien jeter ? On a souvent aussi tendance à associer le zéro déchet à un tas de contraintes difficiles à supporter, et imaginer un tas de clichés sur les adeptes de cette démarche (des bobos qui ont l’argent pour acheter des graines de chia bio hors de prix en vrac et qui fabriquent leur propre déodorant qui fait aussi dentifrice, des hippies un peu pénibles qui critiquent sans cesse leur entourage sur leur production de déchets et leur absence de révolte face au capitalisme, des végétariens ou des vegans qui ne se baladent plus qu’avec leur tote-bag et qui habitent dans des tiny house au fond de la forêt…). 

Le zéro déchet : c'est quoi ?
Source : shutterstock.com

On exagère un peu les clichés, mais quand même : les adeptes du zéro déchet ne vivent pas de tofu et d’eau fraîche (dans une gourde réutilisable, évidemment). Zéro déchet ne rime pas avec psychorigidité, et de plus en plus de Français font un effort pour moins jeter et consommer mieux, sans pour autant être militant actif chez EELV. Des étudiants, des familles – qui ne sont plus satisfaits par la simple bonne conscience de recycler ses déchets, même si c’est un prérequis ! –  s’y mettent, dans un souci de consommer mieux, plus responsable et de faire du bien à la planète, sans que le projet ne se transforme en une prise de tête quotidienne. 

Le zéro déchet, c’est une expression forte, mais derrière cela, c’est surtout une démarche, un mode de vie plus attentif à nos déchets : personne ne vous en voudra si vous continuez d’avoir quelques emballages à jeter. D’ailleurs, les habitués du zéro déchet ont souvent un bocal qui contient leurs déchets de l’année. Le zéro déchet, finalement, c’est faire attention à la manière dont on consomme. Cela passe notamment par : 

  • Acheter le moins de produits emballés avec du plastique possibles, notamment en achetant ses denrées en vrac – mais aussi en préférant les bouteilles en verre à celles en plastique, les bocaux de conserves en verre aux boîtes métalliques, en n’achetant pas des fruits et légumes dans des barquettes… On change sa manière de faire des courses !
  • Réfléchir avant d’acheter pour ne pas acquérir des produits dont on n’a pas besoin – a-t-on vraiment besoin de ces serviettes en papier jetables alors qu’on a des serviettes en tissu à la maison ?
  • Composter ses déchets organiques ou biodégradables (les épluchures des fruits et légumes par exemple).
  • Penser à donner les vêtements ou objets dont on ne se sert plus, mais qui ne sont pas bons à jeter.
  • Acheter d’occasion. 
  • Opter au maximum pour le réutilisable : et notamment en se procurant les objets indispensables !

Vous voyez ? Zéro déchet ne rime pas forcément avec se priver, et ces petits gestes ne sont pas si compliqués à adopter ! Beaucoup de livres ont été publiés sur le sujet, si vous avez envie d’en savoir plus. 

Quels sont les objets indispensables pour se lancer dans le zéro déchet ?

Pour vous lancer dans le zéro déchet, certains objets sont indispensables à votre quotidien. C’est assez logique : pensez au moment où vous allez acheter en vrac, c’est un peu dommage d’utiliser dix sacs, même en papier, alors que vous cherchez à réduire les emballages que vous jetez. Voici quelques-uns des premiers objets indispensables à vous procurer ! 

  • Le premier objet du novice en zéro déchet, c’est la gourde réutilisable : allez par exemple acheter votre gourde inox chez MyLittleCabane. Cela permet de ne jamais devoir acheter de bouteille d’eau en plastique et c’est bien plus écologique ! Si vous préférez l’eau pétillante, pensez à la Sodastream au lieu d’acheter vos packs de Perrier.
  • Côté cuisine, on commence avec des bocaux en verre et des sacs en tissu : les sacs, c’est pour acheter en vrac (vos féculents, vos céréales, mais aussi votre pain sans son traditionnel papier). Attention, produire à grande échelle des tote-bag pollue aussi, inutile de les collectionner. Les bocaux en verre, c’est pour stocker le tout une fois à la maison – et en plus, c’est joli dans la cuisine.
  • Évidemment, on n’oublie pas les boîtes réutilisables : utiles pour transporter son déjeuner amoureusement préparé la veille ou conserver ses aliments sans utiliser de film étirable, on y pense aussi quand on commande à emporter dans un restaurant. Les emballages à usage unique coûtent cher aux restaurateurs et à l’environnement : veillez à ce que votre contenant soit propre et la majorité des restaurateurs vous serviront directement dedans. De très jolis bentos sont en vente un peu partout par exemple, pensez-y !
  • Pour l’entretien de la maison, on pense à fabriquer soi-même sa lessive et ses produits ménagers avec des produits de base hyper classiques (copeaux de savon, huile de coco, bicarbonate de soude…). Les méthodes de DIY (do it yourself) ultra simples pullulent sur le net.
  • Pour réduire ses déchets dans la salle de bain, on pense enfin à adopter une brosse à dent rechargeable ou en bois (qui n’est pas sans déchet, mais qui les réduit beaucoup !), à opter pour le shampoing solide, et pour les femmes, à passer à la cup ou aux culottes de règles lavables au lieu des serviettes hygiéniques jetables ! Globalement tout ce qui est à usage unique, on évite.

Un geste pour l’environnement et notre santé

Vous l’avez compris, le zéro déchet est une démarche écologique et engagée, mais vous pouvez très bien commencer par quelques gestes simples et peu contraignants avant d’arriver à faire tenir vos ordures de l’année dans un bocal. Comme le zéro déchet est à la fois un geste pour l’environnement et pour notre santé, pourquoi s’en priver ?

En effet, entrer dans cette philosophie d’une consommation plus durable, avec des objets du quotidien réutilisables qu’on ne va pas jeter et racheter sans cesse, des produits moins transformés achetés en vrac, souvent bio, une préférence pour les matières plus écologiques, recyclables (comme le verre) ou faciles à composter, on fait un petit geste pour la planète, mais aussi pour sa propre santé. Le DIY pour les produits ménagers permet par exemple d’éviter d’être exposé aux substances toxiques qui composent les détergents classiques, conditionnés dans des bouteilles en plastique. Acheter en vrac évite aussi de céder aux plats tout préparés, qui sont des produits très transformés moins bons pour la santé : le zéro déchet vous conduira naturellement à avoir une meilleure alimentation. Les produits de beauté écologiques et sans emballage (si vous ne voulez pas les faire vous-mêmes), comme le savon et le shampoing solides, contiennent moins d’additifs et de conservateurs – en plus d’être généralement non-testés sur les animaux – et feront du bien à votre peau et à vos cheveux. Bref : aller vers le zéro déchet, c’est changer son mode de vie pour limiter les déchets mais aussi prendre soin de soi. 

Un geste pour l'environnement et notre santé
Source : shutterstock.com

À noter : le prix est souvent vu comme une barrière, notamment pour les étudiants à petit budget. Il est vrai qu’acheter en vrac dans des magasins bio ou acheter une gourde réutilisable peut sembler coûteux au départ : mais les produits sont meilleurs pour la santé et les objets sont bien plus durables. À terme, économies et bien-être assurés !