Comment réussir un sevrage tabagique ?

Santé Comment réussir un sevrage tabagique ?

Il arrive pour une raison ou une autre qu’une personne décide d’arrêter de fumer. Lorsque vous décidez d’entreprendre une telle démarche, il existe différentes méthodes pour y parvenir. Découvrez dans cet article quelques astuces simples pour faciliter cette étape du sevrage tabagique.

Faites préalablement le point avant d’arrêter de fumer 

Au moment où vous décidez d’arrêter de fumer, la première chose à faire est un bilan. En effet, avant d’entamer une quelconque solution pour vous sortir de votre dépendance, il est primordial de pouvoir faire le point sur votre situation. Ainsi, commencez par vous rappeler pourquoi vous prenez une telle décision, car chaque fumeur a bien une raison plus qu’une autre qui le pousse à sauter le pas. C’est peut-être parce que vous voulez un enfant, que vous soyez enceinte, pour vos proches ou simplement pour votre bien-être et santé. Peu importe la raison, tâchez de bien la garder dans un coin de la tête afin de conserver la motivation qui est certainement l’élément clé de la réussite surtout pour les moments difficiles. 

De même, vous devez être en mesure d’évaluer votre degré de dépendance afin d’établir un bon planning. Cela permettra également de déterminer la meilleure méthode de sevrage qui convient le mieux. Il faut le rappeler, chaque fumeur est différent ainsi, ce qui a fonctionné pour un proche peut ne pas être votre cas. C’est aussi à cette étape que vous allez pouvoir déterminer s’il faut arrêter de fumer d’un seul coup ou progressivement. Vous pouvez trouver sur https://clinique-anti-tabac.fr/ une méthode qui vous conviendra.

Choisissez une date et allez au-delà des idées reçues

Une fois que vous avez fait le point sur les raisons qui vous poussent à arrêter de fumer ainsi que sur votre niveau de dépendance, il ne vous reste plus qu’à sauter le pas. De ce fait, prenez le temps de choisir une date pour commencer le sevrage. Cela vous permettra entre autres de prendre le temps de bien planifier la chose, anticiper certains obstacles et surtout éviter de remettre votre sevrage au lendemain.

De même, lorsque vous prenez la décision, il est important de pouvoir dépasser les idées reçues sur l’arrêt du tabac. En effet, vous ne devez pas vous laisser décourager par des idées qui veulent qu’une personne en sevrage tabagique perde du poids ou devienne irritable et désagréable avec son entourage. Et quand bien même cela devrait arriver, vous devez garder en tête que ce n’est pas irrémédiable et qu’avec un peu de sport et un rééquilibrage alimentaire, vous allez limiter ou éviter la prise de poids.

Adoptez une bonne hygiène de vie et pensez à la médecine douce

Au moment où vous commencez votre sevrage, vous devrez faire face à des symptômes peu plaisants qui mettent à mal votre bien-être au quotidien. Afin de contenir un peu les dégâts, il est important d’adopter une bonne hygiène de vie en renouant par exemple avec une activité physique. Vous n’êtes pas obligé de la choisir intense, le plus important c’est de vous distraire et vous déstresser en limitant ou évitant par la même occasion une éventuelle prise de poids. De même, vous devez faire très attention au niveau de l’alimentation en effectuant quelques petits ajustements.

De plus, la médecine douce peut constituer une alternative efficace et sera un complément intéressant. Vous avez à cet effet, le choix entre l’acupuncture, l’hypnose, les cigarettes sans tabac, l’homéopathie, etc.

Passez à la cigarette électronique pour le sevrage

Lorsqu’on parle de sevrage tabagique, la cigarette électronique s’est imposée ces dernières années comme une alternative. En effet, il s’agit d’un dispositif qui génère de la vapeur aromatisée contenant ou non de la nicotine. Grâce à l’action de vapoter, l’utilisateur inhale de la vapeur tiède, cela lui permet de conserve ainsi le geste du fumeur. De plus, étant donné que la cigarette électronique n’entraîne pas de combustion, il n’y a pas de goudrons ni de monoxyde de carbone dans la vapeur inhalée. (Source : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/cigarette-electronique)

Les thérapies comportementales associées aux médicaments

Au nombre des diverses méthodes qui permettent de réussir le sevrage tabagique, les thérapies comportementales sont une bonne solution. Puisque vaincre sa dépendance est loin d’être chose simple, il est possible grâce à des thérapies comportementales de mieux appréhender cette étape pour s’en sortir plus facilement. Ainsi, grâce à des consultations de conseil individuelles, consultations par téléphone au près d’un professionnel de la santé, méthodes d’auto-soutien utilisées seules ou avec des médicaments, vous bénéficierez d’une grande aide pour parvenir plus sereinement à vous défaire de votre dépendance.

Utilisez des substituts nicotiniques pour réussir le sevrage tabagique

Pour réussir le sevrage tabagique, l’utilisation de substituts nicotiniques augmente considérablement vos chances de réussite. En effet, la nicotine qui est généralement inhalée passe assez rapidement dans le sang et le cerveau de sorte à créer une réelle dépendance. De ce fait, à l’arrêt les différents symptômes désagréables se feront ressentir et cela pourra entraîner des rechutes. Lorsque vous utilisez donc les substituts nicotiniques, ils serviront à compenser une partie du manque de nicotine en apportant au corps, la dose qu’il faut pour éviter la sensation de manque en la diffusant lentement. Vous aurez de ce fait, différents choix entre les patchs, les gommes à mâcher, les inhalateurs ou encore les comprimés sublinguaux ou à sucer. Vous pouvez décider de les associer entre eux afin d’avoir une meilleure efficacité.

Identifiez les situations à risques pour mieux y remédier 

Au moment où vous vous lancez dans le sevrage, vous devez vous attendre à ce que certaines situations vous mettront à l’épreuve. Certaines situations vont mettre votre volonté à l’épreuve, et vous devez pouvoir y faire face. Ainsi, au moment de planifier votre sevrage, vous devez penser aux moments qui peuvent vous sembler difficiles. Cela peut être une soirée en terrasse avec des amis fumeurs, un café ou toute autre situation où vous serez tenté. Il faut alors prévoir des alternatives par exemple des sorties dans des lieux où il n’est pas possible de fumer. Dans ce cas, un cinéma ou un dîner en intérieur feront parfaitement l’affaire pour ne pas succomber à l’envie. Pour les moments à la maison, si d’habitude vous prenez la cigarette en fin de repas, prenez un grand verre d’eau penser à vous brossez les dents aussitôt pour ne pas être rattrapé par vos vieilles habitudes.

Listez les effets bénéfiques de votre arrêt pour rester motivé

Pour réussir le sevrage tabagique, rien de mieux que de pouvoir vous rappeler constamment les bienfaits qui en découlent. Ceux-ci sont d’ailleurs multiples et variés et vous pourrez rapidement faire le constat après l’arrêt. Dans un premier temps, vous allez retrouver les goûts et les odeurs et vous aurez évidemment une meilleure haleine. Sur le plan physique, vous vous sentirez moins essoufflé et ferez des économies considérables. Pour ce qui est des bienfaits sur la santé, ceux-ci s’observent au fur et à mesure et perdureront sur le long terme. Votre pression sanguine et vos pulsations cardiaques redeviennent normales améliorant ainsi la respiration et le monoxyde de carbone est éliminé. Au bout d’une année d’arrêt, des études ont prouvé que le risque d’infarctus du myocarde est divisé par deux et celui d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur. Au bout de 10 à 15 ans, l’espérance de vie est la même que celle d’un non-fumeur. De bonnes raisons qui devraient vous motiver à fond pour atteindre votre objectif.