Comment informer et accompagner les patients ?

0
73

Quel que soit le mal dont souffre un malade, le médecin à l’obligation de l’informer et de l’accompagner dans le processus de guérison. En tant que professionnels de santé, vous devez expliquer et faire comprendre à vos patients l’importance de prendre régulièrement leur traitement malgré les difficultés de la vie quotidienne. Cela demande de l’empathie et de l’écoute, de la patiente et beaucoup d’humanité.

Comment informer les patients ?

Selon l’article 35 du code de la déontologie médicale, l’information transmise aux patients doit être claire, concise, loyale et appropriée. En ce qui concerne la qualité, la nouvelle doit être hiérarchisée, synthétique, personnalisée, mais surtout compréhensible. Comme il est possible de le constater sur patientys.com, vous devez, en informant votre patient, lui présenter les alternatives aux différents soins qu’il peut choisir, les avantages et les inconvénients qui découlent des traitements, ainsi que les résultats escomptés.

Aussi, c’est dans un cadre d’entretien individuel que vous devez délivrer l’information. Ce dernier doit favoriser le dialogue entre vous et votre patient. Pour ce faire, il est nécessaire en tant que médecin que vous soyez dans un environnement adapté à la situation, que vous soyez disponible, que vous ayez du temps et du tact. En fonction de la personne, de son état psychologique, vous pouvez délivrer l’information de façon progressive.

Il faut aussi noter que dans le domaine médical, l’information orale est d’une importance capitale. Vous pouvez, après avoir informé oralement votre patient, lui fournir un document écrit afin de lui permettre de mieux comprendre son état. Pour éviter tous les éventuels problèmes, vous avez l’obligation en tant que médecin, de prouver que vous avez exécuté votre obligation de délivrance d’information auprès de votre patient.

Toutes ces informations concernant le patient et sa santé doivent être explicitement inscrites dans son dossier médical. Mentionnez le nom de la personne avec qui il/elle a discuté, la date à laquelle la discussion a eu lieu et les éventuelles difficultés rencontrées au moment de la délivrance.

En revanche, si le patient manifeste sa volonté de ne pas être informé, vous devez respecter cette décision. Vous pouvez cependant déroger à cette obligation en informant le patient s’il y a des risques de transmission en cas de maladie contagieuse.

informer les patients

Comment accompagner les patients ?

Après avoir informé votre patient, vous devez l’accompagner. C’est très important, car la prise d’un nouveau traitement est déterminante dans le processus de guérison. Cependant, il peut également entraîner des effets indésirables qui peuvent avoir de graves conséquences. Pour ce faire, vous devez être le garant de la bonne utilisation de son traitement.

Pour que le processus soit complet, il faut être en mesure de prévenir les effets secondaires du traitement. Vous trouverez des spécialistes qui vous proposeront des solutions efficaces pour accompagner vos patients. Afin que tout se déroule bien, le patient doit suivre à la lettre les consignes de son médecin traitant.

Quant à vous, vous devez informer votre patient en prenant le soin de transmettre toutes les données liées aux traitements. En plus de ces mesures, vous arriverez à la motiver et les encourager en leur proposant des entretiens motivationnels effectués par des experts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici