Comment consommer du CBD sans fumer ?

0
73
Comment consommer du CBD sans fumer ?
Source : shutterstock.com

Le CBD a longtemps été problématique en France. D’une part, le public souhaite bénéficier des vertus de cette substance. Le secteur tend d’ailleurs à se développer sur tout le territoire. D’autre part, les autorités continuent à réduire ce principe actif au cannabis, sans considération de ses éventuels bienfaits. Finalement, les consommateurs de CBD se retrouvent dans une situation compliquée. 

Consommer du CBD : l’interdiction de la vente de fleurs de CBD dans le flou

Le CBD (cannabidiol) est un cannabinoïde comme le THC (tétrahydrocannabinol). La principale différence réside dans les effets de ces produits dérivés du cannabis. Le THC est un psychotrope, contrairement au CBD. Ainsi, il est illégal. Ces substances ont par ailleurs des structures chimiques différentes. Elles possèdent en revanche les mêmes vertus apaisantes. De ce fait, le marché du CBD s’est rapidement développé

Les fleurs de CBD sont toutefois difficiles à distinguer de celles contenant du THC. De plus, elles sont généralement destinées à être fumées. Les forces de l’ordre ont donc des difficultés à repérer les infractions. Pour y remédier, l’exécutif a décidé d’interdire la vente de fleurs de CBD depuis le 1er janvier 2022. 

Dans ce contexte, consommer du CBD sans fumer s’impose comme la meilleure alternative envisageable. La nouvelle loi se limite en effet aux fleurs et aux feuilles contenant cette molécule. Les produits dérivés restent donc autorisés à la vente. Cependant, cette nouvelle réglementation supprime plus de la moitié du chiffre d’affaires des boutiques spécialisées.

Courant janvier, les acteurs du secteur ont déposé un recours auprès du Conseil d’État afin de régler cette situation problématique. Ils ont obtenu gain de cause à travers une suspension provisoire de l’interdiction de vendre des fleurs de CBD. Cela dit, cette mesure est simplement temporaire. L’avenir reste donc incertain pour les commerces concernés. 

Consommer du CBD : l’interdiction de la vente de fleurs de CBD dans le flou
Source : shutterstock.com

L’engouement pour le CBD est-il toujours présent et pourquoi ?

Le CBD est en principe légal. Il n’est pas psychotrope et addictif comme le THC. D’ailleurs, l’Organisation mondiale de la santé a déjà confirmé le côté inoffensif de ce produit non classé comme stupéfiant. La molécule reste toutefois réduite au cannabis en raison de son mode de consommation le plus courant. Pour marquer la différence, les Français ont désormais tendance à consommer du CBD sans fumer

Le CBD est un complément alimentaire très prisé des sportifs en raison de ses nombreuses vertus. De plus, l’agence mondiale antidopage n’interdit pas l’usage de cette substance pour l’instant. Cette molécule permet notamment :

  • D’atténuer les inflammations, la douleur et le stress ;
  • De lutter contre l’insomnie ;
  • De limiter les crises d’épilepsie ;
  • De prévenir le glaucome ;
  • De stimuler la motivation et le bien-être ;
  • De nourrir la peau et de réduire l’apparition d’acnés.

Ces bienfaits sont aussi appréciés par les personnes suivant un traitement chronique ou une chimiothérapie. Dans ce dernier cas, le CBD aide significativement à calmer les nausées et à améliorer l’appétit des patients. Ces avantages ont contribué au succès des quelque 300 commerces spécialisés en France. Par ailleurs, la législation est relativement clémente envers cette substance et ses dérivés 

Consommer du CBD sans le fumer : sous quelles formes alors ?

Il existe actuellement une myriade d’options pour consommer du CBD sans fumer. Les consommateurs apprécient notamment les sucreries contenant ce produit, telles que les chewing-gums CBD. Ces derniers sont très faciles à trouver et à utiliser. Ils permettent de renforcer les vertus apaisantes, analgésiques et antiinflammatoires de la substance. 

Consommer du CBD sans le fumer : sous quelles formes alors ?
Source : shutterstock.com

Il convient toutefois de noter que les sucreries au CBD renferment une dose assez faible de la molécule. Par conséquent, les effets peuvent être limités en fonction du métabolisme du consommateur. Ce mode d’utilisation est néanmoins intéressant pour compléter un traitement à base d’huile ou de thé de CBD. En dehors des formes citées, le produit peut également être proposé sous forme de :

  • Raclette et autres fromages ;
  • Beurre ;
  • Sandwich ;
  • Chocolat ;
  • Boissons (thés, infusions, en bouteille, en canettes…).

Le chewing-gum et l’huile sont particulièrement populaires dans l’Hexagone. Ils s’intègrent facilement au quotidien des consommateurs. Cependant, il est important de signaler que l’huile au CBD ne doit surtout pas être chauffée. La haute température réduit significativement les effets du principe actif. L’huile peut, en revanche, être ajoutée à des produits cosmétiques ou appliquée directement sur la peau.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici