Les aliments à éviter en cas de hernie hiatale

Santé Douleur Les aliments à éviter en cas de hernie hiatale

Les reflux gastriques sont des problèmes qui peuvent arriver au quotidien. Dans une forme plus grave, elles peuvent être causées par une hernie hiatale. Pour ne pas empirer la situation, il est important de se soigner, mais surtout de faire attention à son alimentation.

Qu’est-ce qu’une hernie hiatale ?

La hernie est un phénomène qui arrive lorsqu’un organe sort de la cavité normale où elle se situe. Dans le cas d’une hernie hiatale, c’est l’estomac qui se déplace à l’extérieur de son emplacement. Plus précisément, cet organe remonte dans l’œsophage à travers une ouverture nommée l’hiatus œsophagienne.

La hernie hiatale se divise en 4 catégories, selon le degré de gravité :

  • Type 1 : hernie par glissement
  • Type 2 : hernie par roulement
  • Type 3 : hernie mixte par glissement et roulement
  • Type 4 : l’estomac en entier sort de sa cavité

La hernie hiatale est l’une des maladies qui touchent le plus le tube digestif. L’âge est le premier facteur qui conduit à ce phénomène. Mais elle résulte aussi d’un défaut du hiatus œsophagienne ou du diaphragme.

Les pressions exercées sur l’abdomen peuvent aussi être à l’origine du problème. Comme la grossesse, l’obésité, le tabagisme, la toux chronique, et même la constipation.

Comment reconnaître une hernie hiatale et la soigner ?

La hernie hiatale est souvent indétectable, vu qu’elle est asymptomatique. Les reflux gastro-œsophagien, un mauvais goût dans la bouche, des douleurs à la gorge ou une toux en sont les premiers signes.

La hernie par glissement peut se traiter comme une brûlure d’estomac. Il faut éviter de se pencher trop longtemps, de porter des vêtements serrés, ainsi que l’alcool et le tabac. Perdre du poids peut être nécessaire, mais le plus important est d’éviter certains aliments.

Dans une forme plus grave, elle se détecte grâce à des douleurs thoraciques, des ballonnements, une anémie et une gêne respiratoire. Dans ce cas, en plus d’ajuster son alimentation, une intervention chirurgicale peut s’avérer nécessaire.

Quels sont les aliments à éviter lors d’une hernie hiatale ?

Manger certains aliments peut accentuer les sensations de brûlure d’estomac et favorise les reflux gastriques. Pour éviter cette sensation inconfortable, il est important d’ajuster son alimentation.

Les aliments gras

Même si la consommation de graisses est vitale pour l’organisme, elles sont difficiles à digérer par l’estomac. Comme le gras mettra du temps à être absorbé, cela va créer une pression supplémentaire dans l’estomac.

L’estomac en lui-même n’est plus très fonctionnel Dans le cas d’une hernie hiatale. Il est donc nécessaire de manger léger et doucement, afin de ne pas le “fatiguer”.

Pour donner un exemple d’aliments gras à éviter, il y a les fast-foods, les frites, les charcuteries, le chocolat, etc. Mais il y a également les produits comme la mayonnaise, le fromage, le beurre, le miel, etc. Le yaourt et le lait sont des produits qui contiennent beaucoup de matières grasses. Ce qui rend leur digestion difficile et plus complexe.

Les boissons à base de caféine et de théine

Le café est l’une des boissons qui favorisent le plus les reflux gastriques, vu la forte teneur en caféine. Le thé contient également de la théine, qui a les mêmes effets sur l’estomac. Le problème avec la caféine et la théine, c’est qu’elles irritent la muqueuse œsophagienne. Elles provoquent des brûlures qui entraînent les reflux gastriques.

Quant aux boissons gazeuses, ils sont à l’origine des ballonnements, qui accentuent aussi les reflux gastriques. Il en est de même pour les boissons alcoolisées, autant le vin que la bière, qui doivent être bannies de l’alimentation durant une hernie hiatale.

Les agrumes et la menthe

En raison de leur taux d’acidité, les agrumes en tout genre stimulent le reflux gastrique. Il faut éviter les oranges, les pamplemousses, le citron, etc. D’autant plus que cette même acidité peut irriter l’œsophage. Il en est de même pour la tomate et son jus, qui risquent de brûler les parois du tube digestif.

La menthe est aussi à exclure lors d’une hernie hiatale. Cette plante renferme des acides, qui ouvrent le passage aux reflux gastriques. Même les bonbons à la menthe sont interdits durant cette période.

Les aliments épicés

Les personnes qui souffrent d’une hernie hiatale ne doivent pas manger d’aliments stimulants. Les aliments pimentés favorisent l’acidité de l’estomac et provoquent un reflux gastrique.

Il en est de même pour les épices en tout genre, qu’il faudra éviter pour assaisonner les plats. Sachez qu’une forte consommation d’aliments épicés pourra conduire à une gastrite chronique, en plus de la hernie hiatale.

Que faut-il donc manger ?

La restriction alimentaire ne laisse pas un large choix de plats. Pourtant, il existe des alternatives saines et efficaces de la liste énoncée ci-dessus. Dans le cas d’une hernie hiatale, ajuster son mode d’alimentation n’est pas facultatif. Il faut manger équilibrée et éviter les repas copieux pour avoir une alimentation adapté pour une hernie hiatale.

Pour la viande, il faut se tourner vers les viandes maigres comme le poulet. Pour la cuisson, la vapeur et au four, sans matières grasses, sont les meilleures options. Il en est de même pour les légumes frais.

Cependant, pour ceux et celles qui veulent absolument utiliser une matière grasse, il y a l’huile d’olive qui est plus allégée. Pour remplacer les épices, il y a les fines herbes qui sont tout aussi savoureuses.

Pour les fruits, il y a ceux qui sont alcalins comme la pomme et la poire. Mais vous pouvez aussi consommer des papayes, des fraises, des pêches ou des bananes.