A quoi sert une mutuelle ou complémentaire santé ?

0
30

La complémentaire santé est indispensable pour les personnes souhaitant bénéficier de meilleures prestations et prises en charge en cas de maladie. En effet, le budget du ménage n’intègre pas nécessairement les frais de santé. Or, il n’est pas toujours évident de régler le reste à charge après le remboursement de l’Assurance maladie. La mutuelle permet justement de limiter ou de supprimer ces dépenses imprévues.

Les bases de la mutuelle ou complémentaire santé

La mutuelle santé sert essentiellement à compléter le système de prise en charge de l’Assurance maladie. De ce fait, elle est également appelée complémentaire santé. La Sécurité sociale ne rembourse effectivement qu’une partie des frais et équipements médicaux des assurés. Le reste à charge pourra néanmoins être réduit ou supprimé en fonction de l’assurance santé complémentaire souscrite.

Définition et types

Par définition, la mutuelle est un contrat complémentaire à la couverture santé fournie par la Sécurité sociale. Elle peut être souscrite à titre personnel ou collectif. Ainsi, il est important de distinguer les mutuelles d’entreprise et les complémentaires individuelles. Ces dernières offrent au client une plus grande latitude en matière de personnalisation. À l’inverse, les contrats d’entreprise sont choisis et souscrits par l’employeur au profit de ses salariés. Il s’agit par ailleurs d’une obligation pour les chefs d’entreprise.

Comment ça fonctionne ?

En général, l’Assurance maladie prend en charge 70 % des dépenses de santé de ses affiliés. Ce taux de remboursement s’applique à des tarifs conventionnels et à des frais de santé précisés régulièrement par la Sécurité sociale. Au-delà de ce taux, l’assuré devra prendre en charge le montant restant. Il en sera de même pour les dépenses non remboursées par la Sécu et les éventuels dépassements d’honoraires. Face à ces situations, les mutuelles règleront les restes à charge aux taux convenus au départ.

Couverture et avantages

Le niveau de couverture dépend significativement de l’assureur et du contrat souscrit. Cela dit, les mutuelles se focalisent souvent sur les lacunes majeures de la prestation de la Sécurité sociale. L’idée est d’alléger ou d’éliminer le reste à charge des assurés sur ces frais et équipements médicaux. Ainsi, les mutuelles couvrent généralement :

       Les soins médicaux courants ;

       Les frais d’hospitalisation ;

       Les soins et dispositifs optiques ;

       Les soins et équipements dentaires ;

       Les soins et matériels auditifs…

Les complémentaires s’efforcent également de couvrir les postes de dépense négligés par la Sécurité sociale, mais indispensables pour les assurés. Cette catégorie inclut, par exemple, les implants dentaires, l’orthodontie, la médecine douce… Grâce à ces services, les mutuelles peuvent contribuer à la santé et au bien-être des souscripteurs.

Remboursement des soins médicaux

Pour les soins médicaux, la prise en charge concerne avant tout les consultations de généralistes et éventuellement de spécialistes. Les complémentaires accordent aussi une attention particulière aux dépassements d’honoraires. De cette manière, l’assuré ne sera pas préoccupé par cette question, au moment de consulter un médecin. Les soins courants s’étendent aussi aux médicaments, aux analyses en laboratoire et au recours aux auxiliaires médicaux.

Avantages supplémentaires

Dans l’ensemble, les complémentaires visent à limiter le caractère dissuasif des tarifs dans le secteur santé. Elles cherchent également à donner plus de liberté dans le choix des praticiens et des traitements. Par conséquent, les mutuelles proposent souvent des options spécifiques pour la médecine douce et les traitements bien-être. Elles offrent aussi des formules particulières pour les globe-trotters, les étudiants, les séniors, etc.

Qui en a besoin et pourquoi ?

La souscription d’une mutuelle santé est recommandée à tout affilié aux régimes de la Sécurité sociale. Ce contrat permet en effet de combler les limites de l’intervention de l’Assurance maladie. Il faudra seulement verser des cotisations en contrepartie. Ainsi, il est crucial de choisir une mutuelle en fonction de ses besoins. Le souscripteur pourra alors payer uniquement les prestations nécessaires à son profil.

Pour les jeunes

En règle générale, les jeunes sont caractérisés par un budget serré et une vie animée. Ils risquent donc d’être pris de court par des vaccinations, une maladie à l’étranger ou tout simplement une hospitalisation. Néanmoins, il existe des mutuelles spécialement pensées pour ces profils. Ce type de contrat couvre entre autres les contraceptions, les vaccinations, les rapatriements sanitaires, etc.

Pour les seniors

Les dépenses de santé tendent à augmenter avec l’âge. Pourtant, les revenus suivent une tendance inverse. Les séniors ont ainsi besoin d’une bonne mutuelle pour combler la différence entre leurs ressources et leurs frais de santé. De plus, la Sécurité sociale ne rembourse pas certains traitements utiles pour le bien-être des personnes âgées. Les complémentaires sont en somme des alliés précieux pour ces profils.

Pour les travailleurs indépendants

Contrairement aux salariés, les travailleurs indépendants n’ont pas d’employeurs. Ils risquent donc de régler eux-mêmes le reste à charge de leurs dépenses de santé, en évitant de souscrire une mutuelle. De plus, ils doivent payer personnellement le prix de la mutuelle. Les indépendants ont ainsi besoin de choisir judicieusement leur contrat de complémentaire santé.